Arcane Majeur – how to make decisions

« « Arcane Majeur (How To Make Decision) » est basé sur le Tarot de Marseille où chaque carte correspond à une symbolique particulière transformée ici en mouvement chorégraphique. Pendant que le public prend place, une femme en tablier noir fait choisir des cartes aux spectateurs. Elle les pose au sol parcouru par un fil bleu qui zigzag sur le plateau. A chaque fois, elle énonce les caractéristiques de la carte : air, terre, mer, mutation ou blanc, air, séduction, out. Chaque combinaison est affichée sur un tableau. Elle se débarrasse du tablier noir dévoilant son top à grosses paillettes, défait ses cheveux, étale du blanc sur son visage puis du carmin sur son torse, son cou, ses bras. Elle déambule sur le plateau, fixant les spectateurs. S’arrêtant sur une carte, elle entame une sarabande frénétique, comme si elle était possédée, avant de retrouver le sourire. Plus loin, elle s’écroule au sol et semble prise de convulsions.(…) »  « Quand les cartes mènent la danse » in Demandez le Programme, Didier Béclard, 4 mai 2019.

*
Quels systèmes choisissons-nous pour régir nos choix ?
Dans une société qui tend à dominer le futur en le réduisant à une suite d’algorithmes, que représentent nos prises de décisions ? Sont-elles prises dans le prisme des statistiques ? Sont-elles le reflet de ce que la société induit en nous ? Et si, pour prendre nos décisions en sortant des cadres rationnels et guidés par le mainstream de la pensée, nous nous basions sur un système de l’ordre du sensible et du symbolique ?

​En se basant sur les Tarots de Marseille, ​Oriane Varak élabore un langage chorégraphique qui sous-tend la performance « Arcane Majeur »​, avec la danseuse Maria Eugenia Lopez et le musicien Guillaume le Boisselier ​dans ​ce spectacle remis en jeu chaque soir.
Le futur ne se prédit pas, il se construit. On peut toujours utiliser des algorithmes pour modéliser des catastrophes ou confier à des chaoticiens la mission d’anticiper des flux migratoires, il ne s’agit dans tous les cas que de modélisation de tendances, non de prédictions. Ainsi le Tarot n’est-il en aucun cas un outil à prédire le futur, mais semble plutôt servir notre libre-arbitre. Le libre-arbitre, endroit de la décision, du choix, est aussi un territoire qui pour advenir, repose toujours sur une carte.

© Denis Gysen

 

© Denis Gysen

© Denis Gysen

© Denis Gysen

CREDITS
Création & interprétation Maria Eugenia Lopez
Musique live & collaboration artistique Guillaume Le Boisselier
Scénographie lumières Denis Gysen
Costumes Patty Eggerickx
Assistante costumes Isabelle Airaud
Concept Oriane Varak & Guillaume Le Boisselier
Mise en scène Oriane Varak
Production Incognita asbl
Coproduction Théâtre Marni
Soutien Grand Studio, Charleroi danse, SACD
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service de la Danse)

AGENDA
3 mai 2019 – PREMIERE / D Festival – Théâtre Marni / Bruxelles
4 mai 2019 – Théâtre Marni / D Festival / Bruxelles
17 mars 2020 – Théâtre Marni / Bruxelles
18 mars 2020 – Théâtre Marni / Bruxelles